DJ Wez G - the finest House Music, Chillout and Drum & Bass close ×
+

La nationalité française, ça se mérite

  « La nationalité française, ça se mérite ». Que pensez-vous de ce jugement ?   Peut-être, dans un monde moderne et sans frontières du XXIe siècle, le besoin critique d’une identité nationale pourrait-il être moins pertinent qu’il ne l’était il y a plusieurs décennies. Nous vivons dans une économie mondialisée et le nationalisme peut-être être relégué à l’ère des grandes guerres mondiales? Mais aujourd’hui, avec une vague croissante d’immigration, l’identité de l’Europe occidentale est très recherchée et appréciée. Dans cet essai, le sujet de la nationalité française et si ça se mérite doit être exploré.   Dans un premier temps cet essai définira la nationalité et comme on peut l’obtenir en France. On parle des avantages et des difficultés de l’obtenir. Ensuite dans un deuxième temps, on découvrira les effets sur la politique en France et les développements dans les lois de nationalité. Pour conclure les idées dedans l’essai seront examinées et on va décider si le propos soit correcte et que la nationalité française, ça se mérite. J’utilise un plan logique.   Pour commencer il faut définir la nationalité ainsi que la pertinence et les procédures d’obtention d’une nationalité française. La nationalité est ce qui vous rattache à un Etat. La possession de la nationalité française a des conséquences juridiques importantes, car elle entraîne des obligations tel le service national par exemple et confère des droits civiques. Vous pouvez obtenir une nationalité française de deux façons: par le droit du sang ou par le droit du sol.   Autrement dit, comment expliquons-nous ces deux droits ? En premier lieu le droit du sang permet l’acquisition de la nationalité par la filiation. L’individu acquiert la nationalité de ses parents. En second lieu, le droit du sol est l’acquisition de la nationalité par la naissance (et la résidence dans certains cas) sur le territoire de la France. L’individu obtient la nationalité française en raison de sa naissance sur le sol français.   Pour un candidat qui obtient avec succès la nationalité française, les avantages sont multiples: on obtient tous les avantages de l’État d’être un citoyen français – les prestations de sécurité sociale, pension d’État, les droits de la constitution. Les voyages internationaux deviennent plus faciles – par exemple, voyager sans avoir besoin d’un visa aux États-Unis. Vous ne pouvez pas être rapatrié dans une ancienne terre d’origine où, peut-être, des violations des droits de l’homme existent. Et n’oublions-nous que la France est un…

Read more

Share : facebooktwittergoogle plus
pinterest

La Musique: Wez G – Les Chansons Des Îles

Listen to Wez G – Les Chansons Des Îles byWez G on hearthis.at Wez G – Les Chansons des Îles Je vais vous emmener sur un voyage musical à travers les Caraïbes francophones. Nous couvrirons les sons de la Guadeloupe, de la Martinique et de Haïti et nous aurons un éventail d’artistes talentueux pour vous assurer un plaisir d’écoute total. Reculez et détendez-vous. Les chansons des îles se dirigent vers vous … I am going to take you on a musical journey through the Francophone Caribbean. We shall be covering the sounds of Guadeloupe, Martinique and Haïti and have an array of talented artists to ensure your total listening pleasure. Lay back and relax. The songs of the Islands are heading your way…. < p style=”text-align: center;”>:::TRACKLISTING ::: BélO – Lakou Trankil Eric Virgal – Aimé Césaire Manno Charlemagne – Zanmi Jude Jean, G.Benoit – Ki Lang Ou Pale Emeline Michel – Le Poisson de Nuage Kassav’ – Chouboule Tiwony – Air Pur Joëlle Ursull – Ti Bébé (An Poésie Kréyol) Marlène Dorcena – Panama Perle Lama – La Fièvre du Zouk Love Admiral T – Retour au Pays Natal Artistes Variés – Je Chante Pour Toi Haïti Manuel Césaire – Rhapsodie Martinique: II. La traversée, les cales, révoltes et tempêtes

Share : facebooktwittergoogle plus
pinterest

Wez G – Les Chansons Des Îles

les chansons des îles

Listen to Wez G – Les Chansons Des Îles byWez G on hearthis.at Wez G – Les Chansons des Îles Je vais vous emmener sur un voyage musical à travers les Caraïbes francophones. Nous couvrirons les sons de la Guadeloupe, de la Martinique et de Haïti et nous aurons un éventail d’artistes talentueux pour vous assurer un plaisir d’écoute total. Reculez et détendez-vous. Les chansons des îles se dirigent vers vous … I am going to take you on a musical journey through the Francophone Caribbean. We shall be covering the sounds of Guadeloupe, Martinique and Haïti and have an array of talented artists to ensure your total listening pleasure. Lay back and relax. The songs of the Islands are heading your way…. :::TRACKLISTING ::: BélO – Lakou Trankil Eric Virgal – Aimé Césaire Manno Charlemagne – Zanmi Jude Jean, G.Benoit – Ki Lang Ou Pale Emeline Michel – Le Poisson de Nuage Kassav’ – Chouboule Tiwony- Air Pur Joëlle Ursull – Ti Bébé (An Poésie Kréyol) Marlène Dorcena -Panama Perle Lama – La Fièvre du Zouk Love Admiral T – Retour au Pays Natal Artistes Variés – Je Chante Pour Toi Haïti Manuel Césaire – Rhapsodie Martinique: II. La traversée, les cales, révoltes et tempêtes

Share : facebooktwittergoogle plus
pinterest

Le Filtre Français

facebook france filter

« Le succès du filtre Facebook rappelle que l’indignation est parfois sélective. » Selon vous : «  Est-ce une raison pour brocarder ceux qui l’adoptent pour exprimer publiquement leur solidarité ? » Après les attaques terroristes à Paris en novembre 2015, un filtre qui vous permet de changer votre photo de profil à celle du tricolore français est apparu sur Facebook. Ce filtre vous permet supposément de montrer votre solidarité avec les victimes des attaques. Le filtre s’est révélé très populaire et s’est répandu de manière virale à travers le monde occidental. Cependant, le filtre a également suscité des critiques de certains milieux et dans cet essai, nous visons à discuter une partie de la controverse entourant le filtre. Est-ce que l’indignation est parfois sélective ? Est-ce qu’il faut brocarder ceux qui adoptent le filtre ? D’une part, la popularité du filtre est un excellent moyen de montrer la solidarité contre les terroristes horribles. Que le filtre s’est répandu jusqu’ici et large montre comment offensé le monde occidental a été par l’outrage terroriste. D’autre part, l’utilisation du filtre peut être critiquée. Pourquoi un filtre pour les victimes de l’attaque au Liban la veille des attaques de Paris n’a-t-il pas été utilisé? L’utilisation du filtre démontre l’eurocentrisme et montre peut-être la limite de notre empathie. Non seulement il y a des attaques terroristes à Paris, mais aussi à Bagdad, en Syrie, au Pakistan, mais pourquoi ne changeons-nous pas nos drapeaux pour ceux de ces pays? On peut dire que peut-être nous valorisons les victimes occidentales, les femmes dans leurs chapeaux de magasins laineux, plus que ces femmes voilées du Moyen-Orient. Est-ce un signe de la suprématie blanche que nous choisissons de draper nos photos de profil avec le tricolore? C’est un signe d’indignation sélective. Mais on peut nous pardonner de faire preuve de solidarité avec nos voisins? Les attaques terroristes sont pratiquement sur notre porte. Paris est une ville où nous passons des escapades romantiques de week-end, que nous étudions en détail dans nos cours de français GCSE, la capitale de notre voisin le plus proche. Une attaque contre Paris est sûrement une attaque contre nous? Je pense qu’il est naturel que nous devions faire preuve d’empathie pour les victimes des attaques de Paris. Cependant, y aurait-il une meilleure façon de manifester de l’indignation contre les terroristes? D’autres groupes ont essayé d’imiter le succès du filtre français. Par exemple, les militants du mariage homosexuel aux États-Unis ont introduit un…

Read more

Share : facebooktwittergoogle plus
pinterest

Review: Sixty Million Frenchmen Can't Be Wrong

Sixty Million French Can't Be Wrong

Sixty Million Frenchmen Can’t Be Wrong by Jean-Benoît Nadeau My rating: 4 of 5 stars Although this book was written over a decade ago, it is a great study of the French people that is still relevant today. It is an anthropological assessment and takes a broad stance in how it assesses France. The authors are a Canadian couple so many of the ideas and comparisons are taken from a North American standpoint. A two year study of the French yields many quaint anecdotes as to how and why the French are as they are. In my own experience of France, the French, French language, culture and cuisine, I felt that I was already a true Francophile and knowledgeable about this great country. This book takes my understanding to a deeper level. It points out the reason for many intricacies of French behaviour that I had previously not properly understood. The tendency of French people to be over-correcting about language use is something I have noticed and although, I personally enjoy my linguistic skills being polished, I appreciate that the French do this in a seemingly pedantic way which some foreigners may find offensive. When you get to see the importance of l’Académie française and how it has affected the French language you can understand the pride the French take in their use of words and it is no surprise to learn that literary standards are on average a great deal higher in France than in other developed nations. The book does focus very heavily on the nature of French government. I now understand exactly what Jacobin is: the centralist tendency of French government, with power totally focused on Paris. It is interesting to see how the whole political system has developed, from early autocracy with supreme leaders to a well-balanced modern democracy. There were good explanations and descriptions of the French passion for food and their natural links to the peasants who work the land. I hadn’t realised about the French education system and the way they foster elites, in particular to train to work for their huge civil service. I had thought it was a university system similar to that of Britain or the USA but it quite apparently isn’t. I felt that the book overall gave me a great deal of insight into different aspects of France and opened the door for future study. The book was…

Read more

Share : facebooktwittergoogle plus
pinterest

Review: Sixty Million Frenchmen Can’t Be Wrong

Sixty Million French Can't Be Wrong

Sixty Million Frenchmen Can’t Be Wrong by Jean-Benoît Nadeau My rating: 4 of 5 stars Although this book was written over a decade ago, it is a great study of the French people that is still relevant today. It is an anthropological assessment and takes a broad stance in how it assesses France. The authors are a Canadian couple so many of the ideas and comparisons are taken from a North American standpoint. A two year study of the French yields many quaint anecdotes as to how and why the French are as they are. In my own experience of France, the French, French language, culture and cuisine, I felt that I was already a true Francophile and knowledgeable about this great country. This book takes my understanding to a deeper level. It points out the reason for many intricacies of French behaviour that I had previously not properly understood. The tendency of French people to be over-correcting about language use is something I have noticed and although, I personally enjoy my linguistic skills being polished, I appreciate that the French do this in a seemingly pedantic way which some foreigners may find offensive. When you get to see the importance of l’Académie française and how it has affected the French language you can understand the pride the French take in their use of words and it is no surprise to learn that literary standards are on average a great deal higher in France than in other developed nations. The book does focus very heavily on the nature of French government. I now understand exactly what Jacobin is: the centralist tendency of French government, with power totally focused on Paris. It is interesting to see how the whole political system has developed, from early autocracy with supreme leaders to a well-balanced modern democracy. There were good explanations and descriptions of the French passion for food and their natural links to the peasants who work the land. I hadn’t realised about the French education system and the way they foster elites, in particular to train to work for their huge civil service. I had thought it was a university system similar to that of Britain or the USA but it quite apparently isn’t. I felt that the book overall gave me a great deal of insight into different aspects of France and opened the door for future study. The book was…

Read more

Share : facebooktwittergoogle plus
pinterest