DJ Wez G - the finest House Music, Chillout and Drum & Bass close ×
+

Review: Dirty Combat – Secret Wars and Serious Misadventures – by David Tomkins

dirty combat

David Tomkins has led an interesting life, to say the least. Our swashbuckling protagonist begins his autobiography as a tough safe-cracker, self-trained in explosives. His early adventures lead him to prison life where he swaps tales and picks up skills, leading to further crimes. Moving away from his gangster life, Tomkins utilises his explosive skills to full effect by becoming a mercenary. His military adventures take him across Africa, from Angola to Togo and into Rhodesia. Constantly under suspicion at airports from Special Branch and security services, Tomkins becomes a darling of the Press, a true life mercenary who engages in politics at the highest level. Merging his mercenary work with business interests he becomes an arms dealer, strutting around the world, negotiating some stranger-than-fiction deals with some rather salubrious characters. Eventually his mercenary work comes back tot he fore when he is recruited to fight out in Colombia, first arranging an international special forces brigade to attack the FARC and then later, employed by the Calí drug cartel he is delivered a project to assassinate the head of the rival Medellín cartel, Pablo Escobar. Ultimately both the Colombian adventures do not achieve their mission goals and later end our hero up in US custody where he returns to the prison system, detailing the flaws of the US Justice system and ending the tale whiling out his time in jail before luckily being returned to his wife and family in the UK. The book is well written and is truly compelling. David Tomkins’ life is surely a worthy tale to be told and I can’t think of many more varied real life adventure stories out there.

Share : facebooktwittergoogle plus
pinterest

La « New Jungle » de Calais

jungle de calais

La « new jungle » de Calais est-elle un problème français ou britannique ? Il existe beaucoup de controverse autour de la question de la « new jungle » de Calais. La « jungle de Calais », aussi appelée « camp de Lande », est une expression désignant les camps de migrants et de réfugiés installés à partir du début des années 2000 à Calais, Coquelles et Sangatte, aux abords de l’entrée française du tunnel sous la Manche et de la zone portuaire de Calais. Il y avait plus de 5000 personnes dans la « new jungle », la plupart sont des migrants qui tentent de pénétrer sur le territoire du Royaume-Uni en passagers clandestins. Même si la « jungle » est géographiquement française, comme une question de frontière, les problèmes liés aux migrants à Calais est en tandem un problème britannique. Quant à quel pays est le plus responsable de la situation dans son ensemble, qui est un débat que cet essai a pour but de répondre. La migration est un problème qui touche vraiment tout le monde et est une pomme de discorde à la fois sur la droite et la gauche du spectre politique. Les migrants de Calais sont détenus en France même si elles ont toutes une destination préférée du Royaume-Uni. Le gouvernement français sont obligés de nettoyer ce qui est essentiellement un gâchis anglais et la coopération entre les gouvernements des deux pays est essentielle si l’ensemble de la situation de la jungle est de ne pas devenir hors de contrôle. En France, alors que la « new jungle » est un problème pour les autorités officielles, au Royaume-Uni, il est laissé à des célébrités et des journalistes de journaux pour faire face à la situation. Célébrité de football, Gary Lineker, a récemment tweeté avec sympathie sur les migrants à Calais, ce qui porte l’ensemble de la question à un public de masse au Royaume-Uni. Ses vues ont certainement irrité beaucoup à l’extrême droite, y compris les politiciens. Chanteuse Lily Allen avait visité la « new jungle » et a écrit un article controversé pour le Vice qui a irrité le tabloïd presse britannique. Ces célébrités espéraient qu’en mettant en évidence la question qu’ils pourraient forcer leur gouvernement à agir et pour abriter quelques-uns des nombreux, pauvres, enfants réfugiés Les habitants de Calais croient que « Toutes ces histoires de migrants, ce n’est pas bon pour l’image de Calais. Ça fait fuir les touristes »….

Read more

Share : facebooktwittergoogle plus
pinterest